Concours de nouvelles « Les femmes et la ruralité »

Concours Nouvelles  > Non classé >  Concours de nouvelles « Les femmes et la ruralité »

Concours de nouvelles « Les femmes et la ruralité »

0 Comments

15/05/2024

Vu 295 fois

Appel à textes - Thème : Les femmes et la ruralité

Organisateur : Médiathèque du Minage

0
0
0 €
Plus de 18 ans
Papier
15/05/2024

Vu 295 fois

Remise des récompenses


Date :

30/06/2024

Adresse :

Montbron

Autres récompenses :

Livres

Règlement


Concours de nouvelles
Du 1er février au 15 mai 2024

Organisé par la médiathèque de Montbron et l’association Utopies Réalistes.

Le thème

« Les femmes et la ruralité » ?

Ce concours est gratuit et ouvert à tous à partir de 15 ans.

Le règlement complet est affiché à la médiathèque de Montbron.

La remise des prix des trois lauréats se fera le dimanche 30 juin 2024 à 12 h place du vieux château de Montbron dans le cadre du salon du livre, avec lecture par un comédien de la nouvelle gagnante.



Règlement complet du concours de nouvelles

Article 1 : Objet du concours
La médiathèque de Montbron en partenariat avec l’association « Utopies réalistes » organisent un concours de nouvelles. Le thème de ce concours est : « Les femmes et la ruralité »

Article 2 : Participation
Ce concours est gratuit et ouvert à tous à partir de 15 ans.

Article 3 : Date
Les dates d’ouverture et clôture du concours sont les suivantes : 1er février 2024 au 15 mai 2024.

Article 4 : Conditions du concours
Ce concours individuel consiste en l’écriture d’une nouvelle répondant au thème « Les femmes et la ruralité ». Cette nouvelle devra impérativement :
- Porter un titre
- comprendre la phrase suivante : « Au-delà des champs ».
- Etre inédite (l’auteur s’engage à en être le créateur exclusif).


Article 5 : Exigences du concours
Les manuscrits devront être écrits en français et ne pas excéder 2 pages.
Ils seront présentés dactylographiés de la manière suivante :
- Format de la page : A4
- Police de caractère : Times New Roman
- Grandeur de caractère : Corps 12. Interligne : 1.5

Article 6 : Anonymat
Afin de préserver l’anonymat, les textes ne devront comporter en aucun endroit ni nom, si signature, ni adresse, ni aucun autre signe distinctif. Chaque participant(e) précisera son nom, prénom, adresse mail et téléphone en lettres d’imprimerie sur un feuillet séparé, ainsi que le titre de la nouvelle, placé dans une enveloppe cachetée jointe à sa nouvelle.

Article 7 : Transmission des nouvelles
Les participant(e)s devront déposer avant le 15 mai 2024 17h 4 exemplaires de leur œuvre à la médiathèque de Montbron ou les faire parvenir par courrier à :

Médiathèque de Montbron
« Concours de nouvelles »
Place du vieux château
16220 MONTBRON

Article 8 : Comité de lecture
Le comité de lecture est composé de 3 personnes issues de la médiathèque et deux personnes de l’association « Utopies Réalistes ». Il désignera en toute indépendance les 3 nouvelles arrivées en tête de classement. La remise des prix se fera le dimanche 30 juin 2024 à 12h place du vieux château de Montbron dans le cadre du salon du livre. Les 3 lauréats recevront un cadeau offert par la médiathèque et l’association Utopies Réalistes.

Article 9 : Restitution des œuvres
Les textes ne seront pas rendus. Les candidats – et pour les mineurs, leur(s) parent(s) ou tuteur – en participant à ce concours, autorisent de fait les organisateurs à reproduire leur œuvre sur des supports de communication, et ce jusqu’au 31 décembre 2025.

Article 10 : Acceptation du règlement
La participation à ce concours implique l’acceptation sans réserve du présent règlement.

Article 11 : Renseignements
Pour tout renseignement, s’adresser à :
__________

Médiathèque de Montbron
Place du vieux château
16220 MONTBRON
05-45-70-82-70
mediatheque@montbron.fr
__________



Annexe 2 : Quelques indications sur l’écriture d’une nouvelle
* Deux sortes de nouvelles :
La nouvelle à chute : une histoire nous conduit à une fin surprenante et imprévisible.
La nouvelle instant : le récit d’un moment de vie, quelques heures jusqu’à une semaine.
Le trépied de la nouvelle se trouve dans 1/ le titre 2/ l’incipit 3/ la chute.
*Le mot « Unité » caractérise une nouvelle
Unité de lieu : Où se passe la nouvelle ?
Unité de temps : Quand se déroule la nouvelle ? Le présent rend le texte plus vivant. Il peut y avoir de l’imparfait avec un flash-back. À chacun de choisir son mode.
Unité d’action : qu’est-ce que vous voulez raconter ?
Unité de personnages : trois personnages principaux traversent un évènement. Un quatrième si besoin mais pas plus.
Unité de message : que voulez-vous transmettre ?
Unité de sentiments : quel genre choisissez vous ? Drame ? Humour ? Fantastique ? Amour ? Joie ? Humiliation ? Honte ? Terreur ? Ridicule ? Admiration ?
Unité dans le regard sur une ou la société.
On ne peut pas tout dire en deux ou trois pages
*Quel rythme ?
Dans l’incipit, (le début du texte), nous avons déjà l’entrée immédiate dans l’intrigue. Lecteur, nous sommes d’emblée captivé. Puis petit à petit, un ou deux évènements nous conduisent à l’apogée de l’histoire pour redescendre brutalement en nous étonnant. Donc, montée dramatique jusqu’au climax ou paroxysme, et chute surprenante avec les petits cailloux sur le chemin pour créer de la cohérence.
* Idées pour entrer dans le vif du sujet : 1/ Choisir un personnage
Créer sa courte biographie en utilisant l’infinitif.
*Posez vous quelques questions supplémentaires si elles ne sont pas déjà dans la biographie. Cela permet de mieux l’identifier, d’entrer dans la peau du personnage. Quels sont la couleur de ses yeux, ses émotions, ses qualités et ses défauts, sa façon de s’exprimer, son langage, son âge, sa nationalité, son métier, ses hobby, ses amitiés, son jardin secret, ses failles, la décoration de sa maison, ses habitudes, ses manies, sa nourriture, ses angoisses, ce qui lui fait le plus plaisir, ses caprices, ce qui énerve tout le monde, …..
*Une nouvelle se fait sur les failles et les paradoxes des personnages
*Commencer à écrire puis changer de point de vue, en ajoutant une émotion ou un sentiment à partir
- monologue intérieur du personnage choisi sous forme détachée, une sorte de téléobjectif. Le personnage ne peut pas entrer dans la pensée de l’autre. Il décrit ce qu’il voit.
- Point de vue du « IL omniscient » + Angoisse : le narrateur est dans la tête de tous les personnages.
- Point de vue du « JE » + jubilation et choisir le temps présent. Avec le « je », on ne peut écrire que ce que vit le « je » du personnage.
*Quand la nouvelle est écrite, voici quelques pistes de ré-écriture
- souligner les adjectifs qualificatifs : préciser si besoin le qualificatif : exemple : « il est content » peut devenir : « il sourit »
- souligner les verbes « avoir », « faire » et les remplacer par des verbes actifs
- chasser l’intrus : réduire le « trop » ou ajouter « un peu » pour faciliter la compréhension de la situation.

Aucune URL valide n'a été fournie pour le site du règlement