Paix et fraternité

Concours Nouvelles  > Non classé >  Paix et fraternité

Paix et fraternité

0 Comments

05/08/2018

Vu 5519 fois

Appel à textes - Thème : imposé

Organisateur : Ville de Damelevières et mouvement de la paix Sud 54

0
25000
0 €
tout auteur de 6 à 99 ans
E-mail
05/08/2018

Vu 5519 fois

Remise des récompenses


Date :

11/11/2018

Adresse :

Damelevières et Varangéville

Autres récompenses :

livre blanc de la paix et adhésion au mouvement de la paix

Règlement


Concours de nouvelles
Les seins de l’amante
le nouveau poème de Timba Bema

Quoi : Pour acueillir la parution le 11 Juin 2018 de Les seins de l’amante, le nouveau poème de Timba Bema, la Revue des Citoyens des Lettres organise un concours de poésie.

Qui : Le concours est ouvert à tous, écrivains confirmés et amateurs, amoureux des lettres et des mots.

Thème : Le thème du concours est Langage(s) du corps.

Genre littéraire : Poésie.

Taille : Maximum 50 vers.

Conditions de participation : La participation est gratuite. Chaque participant ne peut soumettre qu’un poème. Le nom du candidat ne devra pas figurer sur le texte même du poème. Le non respect des contraintes et du règlement entraîne l’élimination du concours

Où envoyer son poème: En format Word (.doc, .docx ou .odt) à l’adresse suivante : revuedescitoyensdeslettres@gmail.com.

Jury : Le jury est composé entre autres de l’écrivain Timba Bema. Il désignera les 2 poèmes lauréats du concours.

Date de début : Le concours est ouvert à partir du 11 Mars 2018 à 00h00 HNEC.

Date limite : Le concours se termine le 11 Juillet 2018 à 24h00 HNEC.

Résultats : Les résultats seront proclamés le 31 Août 2018.

Récompense : Les 2 lauréat-e-s recevront chacun un exemplaire dédicacé de Les seins de l’amante, le nouveau poème de Timba Bema. 10 poèmes (y compris les 2 lauréats) sélectionnés seront publiés dans un numéro spécial de la Revue des Citoyens des Lettres.

Présentation du poème (Quatrième de couverture) : Au commencement est le corps. À la fin peut-être, aussi... Le corps mémorise les douleurs, se plie et se déplie sous leurs assauts répétés. Dans le mystère de la génétique, il transmet aux autres corps ce poids insécable. Soudain, contre toute attente, il se met à p(r)o(ph)étiser des tunnels et des labyrinthes. Les seins de l’amante, comme un miroir, l’ont renvoyé à lui-même. Les promesses nées dans le secret de la nuit, fleuriront-elles avec l’aube lumineuse ?

Timba Bema se définit d’abord comme un artiste. C’est-à-dire un faiseur de sens pour soi et pour l’autre. Que serait la beauté, pense-t-il, sans le supplément qui est le sens?

Nouvelle : oeuvre littéraire, proche du roman, qui s'en distingue généralement par la brièveté, le petit nombre de personnages, la concentration et l'intensité de l'action, le caractère insolite des événements contés.